Home / Systèmes nationaux / Pays / Malte / Représentation aux conseils d’administration ou de surveillance

Représentation au niveau du conseil d’administration / de surveillance

Il n’y a pratiquement plus de représentants des travailleurs aux conseils d’administration ou de surveillance des entreprises à Malte. Les seuls qui subsistent se retrouvent dans les sociétés appartenant à un syndicat et au Parti travailliste maltais.

 

La représentation des travailleurs aux conseils d’administration ou de surveillance n'est pas encadrée par la loi. Bien qu'il y ait eu par le passé des représentants des travailleurs aux conseils de quelques entreprises publiques ou récemment privatisées, ce n'est plus le cas à l’heure actuelle. Seulement trois représentants des travailleurs siègent aujourd'hui aux conseils d'entreprises : un à chacun des conseils de deux petites sociétés détenues par l’un des syndicats (GWU) et un au conseil d'une petite société appartenant au Parti travailliste maltais.

 

La disparition des représentants des travailleurs aux conseils d’administration ou de surveillance est une conséquence de la politique du gouvernement mené par le Parti nationaliste (PN), élu en 1998, puis réélu en 2003 et 2008. Les représentants des travailleurs ont perdu leur siège lors de la privatisation des sociétés ou ont été révoqués dans les sociétés publiques. Même le poste de directeur-travailleur au conseil de l'entreprise de distribution d'énergie Enemalta, dont la nomination était prévue par la loi, a été supprimé.

L. Fulton (2013) La représentation des travailleurs en Europe. Labour Research Department et ETUI. Réalisé avec l'aide du Réseau SEEurope, publication en ligne, disponible sur : http://fr.worker-participation.eu/Systemes-nationaux