Home / Systèmes nationaux / Pays / Grèce / Participation financière des salariés

Participation financière

La participation financière des travailleurs reste peu développée en Grèce. Aucun consensus sur la question ne se fait jour dans le débat public. Le patronat, les syndicats et le gouvernement n’ont pas engagé d’initiative particulièrevisant à faire évoluer la situation.

 

Jusqu’au début des années 90, la participation financière des travailleurs était abordée dans le débat public et était également soutenue par le gouvernement1 . Malgré tout, aucune action n’a depuis été mise en œuvre dans ce sens.

 

Selon la cinquième enquête européenne sur les conditions de travail (EWCS)2 , menée auprès de représentants des travailleurs, les régimes de participation financière sont peu développés dans les entreprises du secteur privé. Seulement 3,3 % des salariés ont bénéficié d’un tel dispositif en 2010. Avec une incidence de 0,2 %, l’actionnariat salarié est encore plus rare.). En 2007, 13 % des sociétés cotées à la bourse d’Athènes avaient instauré des plans d'options sur actions. Seulement 1,8 % des salariés y prenaient part3 . Ainsi, malgré les avantages fiscaux dont elle bénéficiait jusqu’alors, la participation financière des travailleurs est peu répandue en Grèce.

Wilke, Maack et Partner (2014). Rapports nationaux sur la participation financière en Europe, élaborés pour le site www.worker-participation.eu. Première publication en 2007 et mise à jour complète en 2014.