Recherche / Avancée

Recherche avançée


Négociations collectives

Les négociations collectives se déroulent au niveau national, sectoriel et de l’entreprise. Dans le passé, l’accord national, généralement négocié tous les deux ans, formait la base à partir de laquelle des améliorations pouvaient être négociées. Mais les changements introduits à la suite de la crise de 2010 et le soutien financier apporté par le FMI et l’UE ont fondamentalement modifié la structure de négociation.

more ...

Représentation au niveau du conseil d’administration / de surveillance

La législation portugaise confère aux travailleurs le droit d'élire des représentants aux organes directeurs des entreprises publiques et d'autres organismes publics. Mais la manière dont ces dispositions légales ont été mises en œuvre limite ce droit à un role consultatif. Les travailleurs ne sont pas représentés aux conseils d’administration ou de surveillance des entreprises privées.

more ...

Participation financière

La participation financière des travailleurs reste peu développée en Grèce. Aucun consensus sur la question ne se fait jour dans le débat public. Le patronat, les syndicats et le gouvernement n’ont pas engagé d’initiative particulièrevisant à faire évoluer la situation.

more ...

Négociations collectives

Les négociations sectorielles, qui font intervenir les organisations patronales et les syndicats, étaient auparavant l’élément central du système portugais de négociation collective. Les accords d'entreprise concernent beaucoup moins de travailleurs. La couverture des négociations collectives a toujours été très élevée dans le pays, notamment en raison de l'extension des accords par le gouvernement. Cette couverture élevée est cependant menacée par les changements apportés au système sous la pression de la crise économique.

more ...

Représentation au niveau européen

Eu égard au rôle central joué par le syndicat sur le lieu de travail, c’est l’organisation syndicale locale qui désigne en premier ressort les représentants des travailleurs aux organes européens.

more ...

Syndicats

Entre un cinquième et un quart des travailleurs grecs sont membres d’un syndicat, mais la situation est très différente dans le secteur public, qui compte de nombreux affiliés, et dans le secteur privé, où l’influence des syndicats est assez faible. Il existe seulement deux grandes confédérations : l’ADEDY, qui représente les fonctionnaires, et la GSEE, qui regroupe les travailleurs des autres secteurs. Les structures syndicales inférieures sont toutefois très fragmentées.

more ...

Représentation en matière de santé et de sécurité

En matière de santé et de sécurité, les travailleurs portugais sont représentés par des représentants distincts pour la santé et la sécurité. Ils doivent rencontrer l'employeur au moins une fois par mois et ont le droit d'être consultés par écrit sur toute une série de questions au moins deux fois par an. Un comité mixte de santé et de sécurité employeur/personnel peut être créé quand cela est prévu par une convention collective.

more ...

Représentation au niveau européen

Tous les membres portugais des organes liés aux comités d'entreprise européens et aux sociétés européennes sont désignés de la même manière : par un accord entre le comité d'entreprise et les syndicats ou par les syndicats quand il n'y a pas de comité d'entreprise. Les syndicats doivent représenter un nombre défini de travailleurs.

more ...

Représentation en matière de santé et de sécurité

 

En matière de santé et de sécurité, les travailleurs grecs sont représentés par des délégués pour la santé et la sécurité élus ou, dans les grandes entreprises, par un comité pour la santé et la sécurité. Les comités sont composés uniquement de travailleurs. Tout comme le délégué pour la santé et la sécurité, ils doivent rencontrer régulièrement l'employeur.

more ...

Participation financière

Au Portugal, la forme de participation financière la plus fréquente est la participation aux bénéfices. L’actionnariat salarié est en revanche moins répandu. Pour l’essentiel, la participation financière des salariés date du processus de privatisation entre la fin des années 80 et le milieu des années 90. L’un des objectifs politiques du processus de privatisation était de permettre une large participation des citoyens portugais à la détention du capital des entreprises. Aujourd’hui, la participation financière des travailleurs ne semble plus tenir une place très importante dans le débat public.

more ...