Home / Systèmes nationaux / Pays / Pays-Bas / Participation financière / Position des syndicats

Participation financière

Depuis les années 90, le débat sur la participation financière aux Pays-Bas est dominé par la critique des plans d’options sur actions réservés aux cadres supérieurs. Sont notamment controversés le niveau des rémunérations des cadres et l’inégalité d’accès à ces options. Nombre d’entre eux se sont en effet opposés à la mise en œuvre d’un système de participation financière à grande échelle. La position des syndicats néerlandais à l’égard de la participation financière a cependant un peu évolué. Ils soutiennent désormais les régimes de participation à large base s’ils ne prévoient pas la conversion d’éléments de la rémunération normale.

 

 

Après s’être opposés à la participation financière pour diverses raisons, certains syndicats ont pris conscience, suite au débat public sur les options d’achat d’actions destinées aux cadres supérieurs, que leur attitude avait donné aux directions des entreprises toute liberté de réserver les plans d’options à certaines catégories de personnel. Chez Philips, le syndicat De Unie a été le premier à réclamer des « actions pour les salariés » dans les négociations collectives. Il a ensuite été rejoint par les syndicats d’autres secteurs, par exemple ceux de la branche bancaire1 .

 

 

De manière générale, les syndicats adoptent une position critique vis-à-vis de l’actionnariat salarié en raison du risque encouru par les salariés en cas d’insolvabilité de leur entreprise. Ils sont beaucoup plus favorables aux régimes de participation aux bénéfices2 . Ils précisent que les dispositifs de participation financière ne doivent pas remplacer le revenu normal, mais le compléter. Ils estiment par ailleurs que les régimes de participation doivent être décidés en accord avec les représentants des salariés, ce que soutient également le gouvernement néerlandais.

Wilke, Maack et Partner (2014). Rapports nationaux sur la participation financière en Europe, élaborés pour le site www.worker-participation.eu. Première publication en 2007 et mise à jour complète en 2014.