Home / Systèmes nationaux / Pays / Italie

Italie  Italie

Données nationales

Population59,394,207
Taux de couverture des négociations collectives 80%
Proportion de travailleurs syndiqués 35%
Niveau principal de négociations collectives

secteur

Représentation sur le lieu de travail

syndicat - bien que majoritairement élu par les salariés

Représentation au niveau du conseil (board)

non

Structure de gouvernance des entreprises

moniste ou dualiste (au choix)

Sources: see individual country sections; where a range of figures has been quoted, the lower number has been taken

Syndicats

Il y a plus de syndiqués en Italie que dans tout autre pays de l’UE. La moitié des affiliés étant des retraités, le taux de syndicalisation des travailleurs s’élève à un tiers environ. Le pays compte trois grandes confédérations syndicales – la CGIL, la CISL et l’UIL – dont les divisions reposaient à l’origine sur des clivages politiques qui se sont atténués avec le temps.

more ...

Négociations collectives

En Italie, les négociations collectives se déroulent principalement à deux niveaux dans le secteur privé : au niveau sectoriel et au niveau de l’entreprise. Cependant, les changements apportés au système en janvier 2009, qui ont été entérinés par certaines confédérations syndicales mais pas par la plus grande d’entre elles, ont modifié le poids des deux niveaux de négociation et divisé les syndicats.

more ...

Représentation sur le lieu de travail

Les principaux organes de représentation des travailleurs en Italie – les RSU – sont pour l’essentiel des structures syndicales, bien qu’elles soient élues par l’ensemble du personnel. Deux tiers des membres sont élus par tous les salariés parmi les candidatures présentées par les syndicats, qui choisissent eux-mêmes le dernier tiers.

more ...

Représentation au niveau du conseil d’administration / de surveillance

 

En Italie, il n’existe pas de droit de représentation des travailleurs aux conseils des entreprises. Si une nouvelle législation propose l’instauration d’un tel droit, la situation ne devrait néanmoins pas changer dans la pratique.

more ...

Représentation au niveau européen

Les représentants italiens aux organes européens sont habituellement désignés par les syndicats et la structure syndicale présente sur le lieu de travail, la RSU, quoique les règles varient légèrement selon l’organe.

more ...

Représentation en matière de santé et de sécurité

En Italie, des délégués à la sécurité, désignés directement par les travailleurs dans les petites entreprises et par les structures syndicales dans les entreprises de plus de 15 salariés, représentent les travailleurs dans le domaine de la santé et de la sécurité. Hormis une réunion entre l’employeur et les personnels en charge de la santé et de la sécurité, qui se tient une fois par an ou à l'occasion de changements importants, il n’existe pas de comités de sécurité mixtes employeur/travailleurs. La législation prévoit toutefois la nomination de délégués territoriaux à la sécurité pour les petites entreprises ne disposant pas de leurs propres délégués à la sécurité.

more ...

Participation financière

Le niveau actuel de la participation financière des salariés en Italie est l’un des plus faibles d’Europe. Bien que plusieurs réformes engagées dans les années 90 aient tenté de supprimer les principaux obstacles à son expansion, l’attitude générale des syndicats envers ces systèmes et la législation sur les entreprises tendent à en freiner le développement. Le projet d’une nouvelle loi sur la participation financière des travailleurs a été discuté en 2011/2012, mais n’a pas encore été mis en œuvre.

more ...