Home / Systèmes nationaux / Pays / Danemark / Participation financière

Participation financière

Au Danemark, la participation financière des travailleurs fait débat depuis les années 60. Les régimes de participation y sont plus répandus que dans les autres pays européens.

 

 

Du milieu des années 60 jusqu’aux années 70, on a assisté au Danemark à un débat sur les fonds de participation, qui a été lancé par les syndicats, puis repris par le gouvernement. Mais les propositions avancées à cette occasion sont restées lettre morte. En 1979, une tentative a été engagée pour rendre obligatoire la participation des travailleurs aux bénéfices des entreprises, mais elle s’est, elle aussi, soldée par un échec. Ce sont les régimes de participation instaurés sur une base facultative qui se sont finalement imposés dans la pratique au cours des années 80.

 

 

Dès 1958, le Danemark a adopté des dispositions sur l’actionnariat salarié et la participation aux bénéfices. Jusqu’au 1er janvier 2012, elles permettaient la distribution d’actions aux salariés, gratuite et exonérée d’impôt. En janvier 2012, de nombreuses mesures fiscales incitatives en faveur des régimes de participation ont été supprimées1 . Les diverses dispositions transitoires sont arrivées à échéance le 1er janvier 2013. Si la participation financière des travailleurs est plus répandue au Danemark que dans les autres pays de l’Union, plusieurs études montrent toutefois qu’elle accuse un léger recul depuis 2010/20112 .

Wilke, Maack et Partner (2014). Rapports nationaux sur la participation financière en Europe, élaborés pour le site www.worker-participation.eu. Première publication en 2007 et mise à jour complète en 2014.