Home / Systèmes nationaux / Pays / Luxembourg / Participation financière / Données de base sur la participation aux bénéfices/l'actionnariat salarié

Participation financière

Les statistiques de diffusion de la participation financière des travailleurs sont variables selon les études. Les dernières études indiquent une incidence des modèles de participation supérieure à la moyenne européenne.

 

 

Selon la cinquième enquête européenne sur les conditions de travail (EWCS, 2012)1 sur l’incidence de la participation financière dans l’UE, le Luxembourg se situe juste au-dessus de la moyenne européenne. – 15 % des salariés (secteur privé) participent à un dispositif de ce type. L’actionnariat salarié est également assez répandu, 5 % des salariés (secteur privé) percevant un revenu des actions de leur entreprise2 .

 

 

Les conclusions de l’EWCS3 contrastent avec les résultats de précédentes études, selon lesquelles les régimes de participation financière sont très rares au Luxembourg. Ces études indiquent que les gratifications annuelles, qui ne sont pas toujours liées aux bénéfices, et les actions offertes aux salariés à un prix préférentiel constituent les formes de participation financière les plus courantes4 . Le Rapport PEPPER IV relève également une faible diffusion des régimes d'actionnariat salarié, principalement instaurés dans les multinationales du secteur financier5 .

 

Selon l’Enquête sur les entreprises en Europe, conduite en 2009 auprès de plus de 27 000 responsables du personnel européens, l’incidence de la participation financière au Luxembourg est légèrement inférieure à la moyenne européenne. Elle établit à 9 % le degré de diffusion des régimes d'intéressement aux bénéfices, alors que la moyenne dans les 30 pays européens étudiés s’élève à 14 %. Le degré de diffusion des plans de participation aux bénéfices augmente de manière insignifiante avec la taille des entreprises : un plan de participation aux bénéfices a été mis en place dans 9 % des entreprises luxembourgeoises de 10 à 49 salariés, 10 % des entreprises de 50 à 199 salariés et 13 % des entreprises de plus de 200 salariés. Selon l’enquête, il existe des formules d'actionnariat salarié dans environ 4 % des entreprises (moyenne européenne : 5 %)6 .

 

Wilke, Maack et Partner (2014). Rapports nationaux sur la participation financière en Europe, élaborés pour le site www.worker-participation.eu. Première publication en 2007 et mise à jour complète en 2014.