Home / Systèmes nationaux / Pays / Lettonie / Participation financière des salariés / Données de base sur la participation aux bénéfices/l'actionnariat salarié

Participation financière

En Lettonie, l’incidence de la participation aux bénéfices et de l’actionnariat salarié est inférieure à la moyenne européenne. L’actionnariat salarié a marqué un net recul à la fin de la période de privatisation.

 

 

Selon les données recensées par la cinquième enquête européenne sur les conditions de travail (EWCS), l’incidence de la participation aux bénéfices en Lettonie est de 7,8 % et celle des régimes d’actionnariat salarié de 0,9 % environ1 , ce qui place la Lettonie dans le dernière tiers des pays européens.

 

L’Enquête sur les entreprises en Europe, conduite en 2009 auprès de plus de 27 000 responsables du personnel européens, montre que 4 % des entreprises privées lettonnes de plus de 10 salariés proposent des formules d'actionnariat salarié. Elle établit à 10 % l’incidence des régimes de participation aux bénéfices, soit un peu moins que la moyenne européenne (moyenne sur les 30 pays de l’UE étudiés : 14 %). Le taux de diffusion des plans de participation aux bénéfices varie selon la taille des entreprises : un plan de participation aux bénéfices a été mis en place dans 9 % des entreprises lettonnes de 10 à 49 salariés, 17 % des entreprises de 50 à 199 salariés et 30 % des entreprises de plus de 200 salariés2 .

 

 

Selon l’Annual Economic Survey of Employee Ownership in European Countries in 2012, 33,3 % des grands groupes d’entreprises lettons ont créé des plans de participation (au capital) à large base accessibles à l’ensemble de leur personnel (moyenne européenne : 53,3 %)3 .

Wilke, Maack et Partner (2014). Rapports nationaux sur la participation financière en Europe, élaborés pour le site www.worker-participation.eu. Première publication en 2007 et mise à jour complète en 2014.