Home / Dialogue social européen / Sectoral ESD / Restauration collective concédée / Résultats

Résultats

De 1998 à 2010, les partenaires sociaux européens de la restauration collective concédée ont adopté onze textes conjoints. La grande majorité d’entre eux (7 sur 11) reflètent leurs points de vue et positions conjointes sur les politiques économiques et sectorielles de l’Union européenne. Mais les engagements réciproques ne sont pas pour autant absents.

Les fruits du dialogue social dans la restauration collective paraissent très variés, allant de positions communes de type « lobbying » (sur la TVA dans la restauration) aux engagements réciproques (formation professionnelle, santé et hygiène, responsabilité sociale des entreprises), en passant par des déclarations et interpellations des clients privés et publics (sur la question de l’obésité) et des institutions européennes (sur les passations de marchés).

On peut sans hésiter classer ce secteur dans la catégorie des « secteurs qui se construisent une dimension européenne », à l’instar des secteurs de la sécurité privée, du nettoyage industriel, des services aux personnes, de la culture, du travail intérimaire et de l’Horeca-Tourisme. Il s’agit de se donner une image de qualité européenne notamment en termes de santé et hygiène alimentaire, de formation professionnelle, de lutte contre l’obésité, etc.

Par ailleurs, il s’agit pour les partenaires sociaux de tenter d’influer le processus législatif communautaire (sur les taux réduits de TVA, sur la passation des marchés). À noter que du côté syndical, l’EFFAT tente également d’introduire la question de la lutte contre le réchauffement climatique dans le dialogue social avec l’agro-industrie.

Observatoire social européen (2010) Fiches sur le dialogue social sectoriel européen. Projet coordonné par Christophe Degryse, www.worker-participation.eu/EU-Social-Dialogue/Sectoral-ESD