Home / Dialogue social européen / Sectoral ESD / Ameublement / Aperçu général

Aperçu général du secteur

Secteur à forte intensité de main-d’œuvre dont certaines activités peuvent être partiellement délocalisées, le secteur de l’ameublement est un acteur important sur les marchés à l’exportation. Il compte de nombreuses PME qui sont confrontées au défi de proposer des produits de haute qualité (technique, esthétique, conception, design) à l'échelle mondiale.

Les activités du secteur de l'ameublement portent principalement sur l’assemblage de divers matériaux (bois, agglomérés, plastique, métaux, cuir, etc.) afin de produire des meubles (armoires, tables, chaises, cuisines, etc.).

Ce secteur se caractérise, en Europe, par de nombreuses petites et moyennes entreprises, dont l’activité nécessite une importante main-d’œuvre dont une partie est « facilement » délocalisable (production de pièces), tandis que d’autres (conception, distribution, commercialisation) ne le sont pas. Ce secteur est davantage présent dans certains pays tels que Allemagne, Italie, France, Royaume-Uni, Espagne et, dans les pays d’Europe centrale et orientale, la Pologne.

Entre 2001 et 2003, ce secteur a perdu plus de 35 000 emplois, principalement en raison de la forte concurrence des pays asiatiques, où la main-d’œuvre est à moindre coût. Dans l’Europe des 25, on comptait, en 2004, quelque 1,3 million de travailleurs dans le secteur de l’ameublement. La majorité des quelque 140 000 entreprises sont des petites et moyennes entreprises, employant moins de 20 travailleurs. Les travailleurs sont quasi tous (95%) engagés à temps plein, et ce sont surtout des hommes à qualification faible ou moyenne.

L’élargissement de l’UE a été l’occasion de transférer des activités les plus intensives en main-d’œuvre dans les pays d’Europe centrale et orientale, où les coûts sont plus faibles.

Ce secteur est un important acteur sur les marchés à l’exportation. Mais parallèlement, la mondialisation et l'augmentation des importations à des prix moins élevés ont forcé l’industrie européenne à rechercher des avantages compétitifs et à restructurer (voir le rapport FIRST — Furniture Industry In Restructuring : Systems & Tools : « Une approche du marché dans l’industrie du meuble »).

Entre 2004 et 2006, alors que la croissance de la production mondiale de meuble dans les pays développés était de 14,4%, elle était de 57,4% dans les pays émergents. Si, l'UE est parvenue à maintenir son rôle de premier producteur mondial avec une part de 37% de la production totale, l’Asie (27%) et l’ALENA (29%) sont devenus des concurrents très sérieux (chiffres 2006). Dans ce contexte, l’industrie européenne est donc confrontée au défi de trouver de nouveaux avantages concurrentiels (différenciation des produits, analyse des facteurs d’achat du coté de la demande, distribution et gestion des ventes, etc.).

Bedrac, J. (2006): What makes a good company? Employee interest representation in European company law: reflections and legal provisions. Report 94. ETUI-REHS: 2006.